Assetec
vendredi 16 décembre 2011

Article du café pédagogique du 13 / 12 / 2011

Perrot (IG) : STI : "On a stoppé le mouvement de chute"

Nouvel éclairage sur le devenir de la filière STI. Après le colloque du Snes, dont le Café s’est fait l’écho le 9 décembre, Norbert Perrot, doyen du groupe STI de l’Inspection générale, explique pourquoi à ses yeux la réforme était nécessaire et revient sur la souffrance au travail des enseignants.

 

Pourquoi avoir lancé cette réforme ?

 

La France a besoin de jeunes scientifiques. Or le bac STI était en net déclin (-20%), pris entre deux évolutions. D’un coté le nouveau bac professionnel en 3 ans donne la possibilité aux jeunes de poursuivre des études en BTS particulièrement dans l’industriel. De l’autre la filière S stagne avec très peu d’élèves en SSI (sciences de l’ingénieur). Entre les deux la voie technologique STI reculait avec ses vieux programmes obsolètes. Elle-même entraînait celui des BTS qui étaient l’exutoire naturel de la filière. Aussi, en 2010, le ministre a décidé de transformer la filière en faisant de la nouvelle série STI2D une voie d’excellence qui permette à des jeunes qui n’ont pas le profil S d’envisager des études scientifiques supérieures longues.

Lisez la suite de l’entretien

Plan du site Contactez-nous Mentions légales RSS