Assetec

2012

CYBERTECH 2012

DEFI 1

Article 1 conditions de participation

Cybertech
2012 est ouvert à tous les élèves des écoles maternelles et
primaires, des collèges, des lycées, jusqu’aux classes
d’ingénieurs ainsi qu’à leurs enseignants (voir pour ces
derniers le règlement spécifique).

Les
conditions de participation sont les suivantes :

- Chaque équipe est constituée d’un
minimum de 5 élèves d’un même niveau

- Chaque
équipe peut-être tuteurée par des élèves d’un niveau supérieur
ou inférieur (collégiens avec primaires, lycéens avec collégiens,
etc.) ou par un adulte uniquement en terme de conseils ou
d’assistance technique (et pas en terme de choix de solutions).

  • Un
    partenariat avec une entreprise est envisageable

  • Une
    participation de
    25 euros
    par établissement est demandée. Elle sert aux frais d’organisation
    (pistes, jury, lots, coupes, etc….) des épreuves et de la super
    finale. Les bons de commande administratifs sont acceptés (une
    facture sera fournie dans ce cas).

Article 2 conditions de l’épreuve

- L’engin doit parcourir une distance de 4,80 mètres avec une tolérance de +/- 0,20 mètres. Il devra s’arrêter seul dans cette limite.

Les équipes ont droit à 3 essais chronométrés. Seront classés les robots ayant réussi au moins deux essais pour le challenge vitesse et un essai pour les autres. Seul le temps du meilleur essai sera pris en compte (une période d’essais libres se déroulera avant l’épreuve) pour le défi vitesse.

- Le plateau d’évolution mesure 5mx2m (linoléum
de couleur claire, zones de départ et d’arrêt signalées par du
ruban adhésif de couleur).

-
Afin de garder une certaine équité entre les systèmes innovants et
ceux demandant peu de recherche les robots des concurrents qui
utiliseront ficelle ou vis/écrou pour leur système de freinage
devront avoir une masse minimum de 500g (dans le cas ou la ficelle ou
l’écrou bloque les roues).

- les robots des
concurrents qui utiliseront des piles non rechargeables devront avoir
également une masse minimum de 500g.

Article 3 conditions techniques

Le
projet doit répondre aux contraintes suivantes :

- Coût
maximum de 70,00 euros (un justificatif du coût devra être fourni)

- ce
montant sera porté à 100 euros pour les robots utilisant des
solutions conformes à des principes de développement durable
(l’organisation sera seule juge de cette conformité). Un
justificatif du coût devra être fourni.

-
Longueur maximum 0,4m ; Largeur maximum 0,3m ; Hauteur
maximum 0,3m,
masse
minimum de 300g

- Le
produit doit être une création originale (pas de kit ou de maquette
du commerce). L’ensemble peut-être réalisé avec des éléments
du commerce, des éléments fabriqués par les élèves ou des
éléments de récupération (dans tous les cas sera pris en compte
le coût du produit dans le commerce). Les ensembles motopropulseurs
sont interdits (par exemple : ensemble moteur/boite de vitesse
pris sur un jouet).

-
En cas d’utilisation d’énergie électrique, seules sont
autorisées les combinaisons suivantes : Piles type 9V 6F22 (2
maxi), 1,5V LR06 (4 maxi), 1.5V LR03 (8 maxi), pile plate 4,5V (2
maxi).
En
cas de batteries rechargeables, les combinaisons deviennent :

6F22
(3 maxi), LR06 (5 maxi), LR03 (10 maxi).
.

- Le
robot est constitué de deux éléments : le châssis qui
supporte le système de propulsion et d’arrêt, et la carrosserie.
La carrosserie sera fixée sur le châssis à l’aide d’un assemblage
de type vis, rivet, scratch, attache rapide ).

- La
carrosserie est obligatoire et doit être une création originale
(pas de carrosserie du commerce), le robot concourt obligatoirement
avec sa carrosserie mise en place.

- Le
mode de pilotage est libre, néanmoins aucun participant ne pourra
intervenir sur le plateau d’évolution pendant l’épreuve.

- Aucune
liaison entre le départ et l’arrivée ne sera autorisée.

- Le
produit devra se déplacer de manière autonome sans liaison de
toutes sortes (électrique, radioélectrique, mécanique, manuelle…)

- Le
produit devra rester en contact avec le sol.

- Rien
ne doit être déposé sur et sous la piste avant, pendant et après
l’épreuve.

- Ne
sont pas autorisés :

Les
dispositifs à allumage

La
propulsion animale

Les
moteurs thermiques et chimiques

Les
dispositifs de lancement

Le
dépôt ou la fixation de quoi que ce soit sur la piste

L’intervention
de professeur ou autre personne pendant le déroulement des épreuves.

- La
piste doit être laissée propre après le passage de chaque machine.

- A la
fin de la compétition, le robot doit être présenté au jury :
il doit être intact.

- Le
véhicule qui sort de la zone de freinage est éliminé (même s’il
revient sur la piste).

- Le
véhicule est « posé » au point de départ, il ne doit pas être
poussé ou lancé pour démarrer.

- Les
trois essais ne doivent pas durer plus de 8 minutes (2 fois 4
minutes).

- Les
enseignants n’ont pas à intervenir pendant le passage sur la piste

- Aucune
contestation ou pression sur les chronométreurs n’est acceptée.
En cas d’insistance, la machine est disqualifiée.

Article 3-1
Règlement Ecole

- les élèves de la maternelle et du primaire sont
autorisés à utiliser des éléments modulables (FischerTechnik,
Kenex, Lego, etc.).

- les
élèves de maternelle peuvent être assistés pendant les essais par
un adulte (qui conseille mais n’intervient pas sur le robot).

Article 3-2
Règlement collège

- les
collégiens doivent concevoir et réaliser le châssis ainsi que la
carrosserie.

- il est
interdit d’utiliser des éléments modulaires (Lego, Kenex, Fischer
Technik, etc.)

- un
dossier technique décrivant le cahier des charges (contenant la
liste des fonctions, les critères d’appréciation et leur niveau),
la recherche de solutions sera remis 2 semaines avant la date du
concours sous forme papier ou numérique.

- un
challenge « programmable » est proposé pour les équipes
désirant utiliser des éléments programmables (systèmes Picaxe ou
autres)

- un challenge « 3D » est proposé pour les équipes
ayant conçu et réalisé intégralement leurs engins à l’aide
d’un modeleur 3D et en CFAO.

Article 3-3
Règlement lycée

- il est
interdit d’utiliser des éléments modulaires (Lego, Kenex, Fischer
Technik, etc.)

- Les lycéens devront fabriquer la totalité des
pièces constituant l’engin (à l’exception des éléments
suivants : vis, écrous, pignons, axes, roulements, composants
électroniques et électriques, fils électriques, câbles).

- Les
lycéens n’ont pas le droit d’utiliser des systèmes d’arrêt
basé sur l’enroulement d’une ficelle ou d’un autre matériau
souple.

- les
lycéens n’ont pas le droit d’utiliser des systèmes d’arrêt
par vis/écrou

- un
challenge « programmable » est proposé pour les équipes
désirant utiliser des éléments programmables (systèmes Picaxe ou
autres)

- un challenge « 3D » est proposé pour les équipes
ayant conçu et réalisé leurs engins à l’aide d’un modeleur
3D.

Article 4 constitution du jury

En
fonction du lieu la composition du jury peut varier. Généralement
le jury est constitué de :

- Un
représentant par établissement ,

- Un
représentant de l’association CYBERTECH

- Le
jury est souverain dans ses décisions. Il peut inclure des
représentants de l’organisation.

Le jury peut également être constitué de
représentants de l’Assetec, du Fer au Savoir, du CNISF, de la
Maison de l’Environnement, de représentants académiques, de
partenaires du concours.

Il
s’agit de constituer un lieu d’échanges afin de dédramatiser
l’aspect passionnel de la compétition. L’objectif est de
participer en travaillant en équipe et en s’enrichissant de la
réflexion des autres.

Article 5 constitution des lots

  • Les
    équipes ne recevront pas de lot ou de récompense d’une valeur
    marchande significative. Les lots simples sont là pour rappeler le
    bon moment passé ensemble. Les lots sont identiques pour tous les
    concurrents.

  • des
    trophées récompenseront les travaux des équipes ayant réussi les
    meilleures performances :

  • Trophée
    du Défi Vitesse (le robot le plus rapide)

  • Trophée
    du Défi Design (le robot le plus esthétique)

  • Trophée
    du Défi Technique (les solutions techniques les plus originales)

  • Trophée
    spécial du Jury

  • Trophée
    ASSETEC

  • Trophée
    des Ingénieurs (décerné par le CNISF)

  • Trophée
    Des Equipes (donné par l’ensemble des concurrents)

  • Trophée
    Développement durable (utilisation d’énergie renouvelable, de
    matériaux peu énergétivores et/ou recyclables)

  • Trophée
    des écoles

  • Trophée
    des collèges

  • Trophée
    des lycées

  • Trophée
    « Programmable »

  • Trophée
    « 3D »

Le
jury est souverain dans ses décisions.

Les
classements ne seront effectués que pour valider les solutions,

il ne s’agit pas de vaincre des adversaires mais de se faire
plaisir en mettant en œuvre des compétences.

Article 6 démarche pédagogique

L’adulte
animateur s’engage à respecter la pratique pédagogique suivante :

-
Il est essentiel que le produit soit entièrement conçu
par
les élèves
même si les
solutions retenues ne sont pas celles « désirées » par
l’animateur. La conception du robot constitue un moment privilégié
de découverte et d’appropriation de savoirs.

Le
concours n’est là que pour valider les solutions.

Article 7 nombre d’équipes

En
raison du nombre de places limitées, les équipes qui seront
invitées à cette rencontre seront sélectionnées par l’association
CYBERTECH.

Article 8 règlement

L’organisation
se réserve le droit de modifier le règlement à tout moment en
fonction d’impératifs liés au bon déroulement du concours.

Article 9 lieux du concours

Les
rencontres se dérouleront :

  • à
    Rouen en avril

  • à
    Vichy le 

  • à
    Alger le

  • en
    Haute-savoie le

  • à
    Saint-Barth le 

  • à
    Doubs le

-
à
Aulnay-sous-Bois le 11 mai 2012
.

Article 10 super-finale nationale

Une
sélection d’équipes pourra participer à une super-finale
nationale le
jeudi
24 mai 2012
.

DEFI 2 Suiveur de ligne

Le
règlement est identique au DEFI 1 sauf les articles 2 et 3

Article
2

L’épreuve
consiste à se déplacer sur un plateau de taille maximum 2mx2m :

  • l’engin
    doit suivre une ligne noire sur un fond clair.

  • Il
    y a un départ et une arrivée. Le robot devra effectuer un
    aller-retour (il y aura une boucle de retour sur la piste). Le rayon
    des virages peut être au minimum de 60mm.. La piste en matière
    plastique possède une certaine rugosité.

-
les équipes ont droit à trois essais sur la piste d’évolution.
Seul le temps du meilleur essai sera pris en compte .

-
le produit est « posé » au point de départ, il ne doit
pas être poussé pour démarrer.

  • Il
    y a un trophée vitesse et un trophée esthétique.

Article
3

-
les concurrents ont le libre choix du circuit électronique.

-
les concurrents devront concevoir la partie mécanique, le châssis
et la carrosserie.

-
le coût total de l’engin ne peut dépasser
100,00
euros
(justificatif à
fournir).

-
le produit doit être une création originale (pas de kits ou de
maquettes existants).

  • longueur maximum 0,4m, largeur
    maximum 0,3m, hauteur maximum 0,3m.

  • le
    robot doit avoir une masse minimum de
    500
    grammes
    .

-
aucune personne ne peut intervenir sur la piste et sur la machine
pendant l’épreuve.

- Le
robot est constitué de deux éléments : le châssis qui
supporte le système de propulsion et de direction, et la
carrosserie.

- La
carrosserie est obligatoire et doit être une création originale
(pas de carrosserie du commerce), le robot concourt obligatoirement
avec sa carrosserie mise en place.

- Le
mode de pilotage est libre, néanmoins aucun participant ne pourra
intervenir sur le plateau d’évolution pendant l’épreuve.

- Aucune
liaison entre le départ et l’arrivée ne sera autorisée.

- Le
produit devra se déplacer de manière autonome sans liaison de toute
sorte (électrique, radioélectrique, mécanique, manuelle…)

- Le
produit devra rester en contact avec le sol.

  • Rien
    ne doit être déposé sur la piste avant, pendant et après
    l’épreuve.

  • Ne
    sont pas autorisés :

Les
dispositifs à allumage

La
propulsion animale

Les
moteurs thermiques et chimiques

Les
dispositifs de lancement

Le
dépôt ou la fixation de quoi que ce soit sur la piste

L’intervention
de professeur ou autre personne pendant le déroulement des épreuves.

- La
piste doit être laissée propre après le passage de chaque machine.

- Le
robot concourt obligatoirement avec sa carrosserie mise en place.

- A la
fin de la compétition, le robot doit être présenté au jury :
il doit être intact.

- Le
véhicule est « posé » au point de départ, il ne doit pas être
poussé ou lancé pour démarrer.

- Les
trois essais ne doivent pas durer plus de 6 min.

- Les
enseignants n’ont pas à intervenir pendant le passage sur la piste

- Aucune
contestation ou pression sur les chronométreurs n’est acceptée.
En cas d’insistance, la machine est disqualifiée.

DEFI 3 Challenge « Professeur »

Les
professeurs responsables des équipes peuvent présenter une machine
pour le DEFI 4.

Le
règlement est identique au DEFI1 sauf les points suivants :

  • coût
    maximum de 30 euros.

  • nécessité
    de réussir les trois essais pour être classé.

  • l’engin
    ne pourra pas utiliser de roues ou de chenilles pour se déplacer.

  • les professeurs devront fabriquer la totalité
    des pièces constituant l’engin (à l’exception des éléments
    suivants : vis, écrous, axes, pignons, roulements, composants
    électroniques et électriques, fils électriques, câbles).

  • aucune partie en rotation ne devra être en
    contact direct avec la piste (les roues de tout type sont interdites
    quelle soit leur forme).

- Le
robot est constitué de deux éléments : le châssis qui
supporte le système de propulsion et d’arrêt, et la carrosserie.

- La
carrosserie est obligatoire et doit être une création originale
(pas de carrosserie du commerce), le robot concourt obligatoirement
avec sa carrosserie mise en place.

Plan du site Contactez-nous Mentions légales RSS